Hugo Clarence Janody Hugo Clarence Janody

à propos

FR

Photographe né en 1987 dans les Alpes Françaises et basé à Lille, France.

Après des études littéraires en langue anglaise durant lesquelles je développe un intérêt particulier pour la poésie américaine, je débute une carrière de professeur d'anglais en 2015. En parallèle de mon travail d'enseignant, je me forme en autodidacte à la pratique de la photographie en réalisant un premier projet intitulé « Là où les sapins meurent ». Ayant pour toile de fond le Nord de Paris, ce poème-documentaire inspiré par Cendrars et le fantastique social de Mac Orlan donnera lieu à un carnet à tirage limité.

Dès 2017 je commence à m'intéresser à l'histoire de mes grand-parents maternels, rescapés du génocide arménien de 1915, à travers un projet au long cours qui m'a pour le moment mené en Arménie et en Turquie et pour lequel j'ai obtenu le soutien de la région Hauts-de-France.

Sensible aux questions sociales, identitaires, mémorielles et plus récemment environnementales, je développe également des sujets de proximité dans la métropole Lilloise où je réside. Je suis particulièrement intéressé par les non-lieux dont la marginalité m'interrogent.

En parallèle à mon travail d'auteur, je réponds par ailleurs à des commandes pour la presse. Mes images ont été publiées par Libération, Le Figaro, Télérama, Le Monde ou encore Der Spiegel.

Je suis membre du studio Hans Lucas depuis mai 2017.

EN

Photographer born in 1987 in the French Alps and based in Lille, France.

After literary studies in English during which I developed a particular interest in American poetry, I started working as an English teacher in 2015. In the meantine, I began studying photography on my own by realizing a first project entitled Là où les sapins meurent. Mainly shot in the North of Paris, this poem-documentary inspired by Cendrars and Mac Orlan's fantastique social resulted in a limited edition notebook.

In 2017, I began taking interest in the story of my maternal grandparents, survivors of the 1915 Armenian genocide, through a long-term project that has for the moment taken me to Armenia and Turkey and for which I have obtained the support of the Hauts-de-France region.

Sensitive to social, identity, memorial and more recently environmental related issues, I also develop subjects of proximity in the Lille metropolis where I live. I am particularly interested in non-places and marginality.

I also respond to commissions for newspapers. My images have been published by Libération, Le Figaro, Télérama, Le Monde and Der Spiegel.

I have been a member of the Hans Lucas studio since May 2017.


* * *
EXHIBITIONS/ EXPOSITIONS

Upcoming

2021 -  Almanach 1915, Le Chateau Coquelle. Dunkerque, France.


Past

2019 - Là où les sapins meurent, Les Sténopédies. Clermont-Ferrand France

2018 - Hans Lucas X Life Framer, Je n'attendrai pas que l'on me pardonne. Arles, France.

2018 - Transphotographiques, exposition du collectif Hans Lucas, Un territoire, cinq écritures, beaucoup de possibilités. Lille, France.